Tadek Marek

Tadek Marek_1_cadre.jpg

Tadeusz Marek, dit « Tadek » Marek nait à Cracovie en 1908.  Il obtient son diplôme d’ingénieur au Charlottenburg Technical Institute de Berlin où il fait ses études, et commence sa carrière professionnelle en Pologne chez Fiat puis chez General Motors.  Le week-end, il assouvit sa passion pour la mécanique automobile en restaurant une Ford T achetée à l’armée polonaise et en participant à des courses de motos au guidon d’une BMW puis d’une Norton.  Il se tourne ensuite vers la compétition automobile et participe à de nombreuses épreuves de vitesse jusqu’en 1937 où il participe pour la première fois au rallye de Monte Carlo au volant d’une Fiat 100 Spécial.  Il y reviendra deux fois, en 1938 avec une Lancia Aprilia, et en 1939 avec une Opel Olympia, année au cours de laquelle il remporte le 12ème Rally Poland au volant d’une Chevrolet Master Sedan.

Après un très court passage dans l’armée polonaise au tout début de la guerre, il rejoint l’Angleterre en 1941 où il rencontre son épouse. Pour le compte de l’armée polonaise, il dessine des tanks.

Au sortir de la guerre, il entre au U.N.R.R.A. (United Nations Relief and Réhabilitation Association) et retourne en Allemagne afin d’aider à la reconstruction du pays.  A l’issue de cette mission, il décide de revenir en Angleterre où il reste deux ans sans emploi.

En 1949, il rejoint Austin Motor Company à Longbridge en 1949, mais n’y reste que jusqu’en 1951. 

C’est en 1953 que Tadek Marek est finalement embauché chez Aston Martin.  Après avoir travaillé sur divers projets dont l’amélioration du 6 cylindres Lagonda, il développe en 1956 son fameux 6 cylindres en ligne en aluminium destiné en premier lieu à la DBR2  de course, avant que celui-ci ne soit installé en 1958 dans sa version définitive de 3670 cm3 dans la célèbre DB4.  Augmenté à 4 litres, ce moteur continue sa carrière en équipant la mythique DB5, ainsi que la DB6.  En parallèle, Tadek Marek commence à travailler sur le moteur V8 dont David Brown veut pouvoir disposer pour sa nouvelle Aston Martin.  La suite de l’histoire, on la connaît tous.  Le moteur V8 ne sera pas prêt à temps pour le lancement de la DBS, et le vénérable moteur 6 cylindres équipera encore pendant deux ans la nouvelle venue de chez Aston Martin, toujours dans sa version 4 litres.  Testé pour la première fois en 1965 dans une DB5 conduite par Tadek Marek en personne, le moteur V8 équipera la DBS V8 de 1969 à 1972, puis les 4 générations suivantes de l’AM V8 jusqu’en 1989, avant de terminer sa carrière en 2000 avec la Virage et ses dérivées, mais dans une version modifiée.

Mais il y a déjà bien longtemps que Tadek Marek a quitté l’Angleterre.  Parti vivre sur la côte italienne entre Rome et Naples dès 1968, il y décède en 1982.

Tadek Marek_3_cadre.jpg
Tadek Marek photographié en Novembre 1966 derrière un moteur de 5 litres de sa conception

 

 Son premier chef d'oeuvre : le 6 cylindres en ligne de 3670 cm3, réalésé par la suite à 3995 cm3

Tadek Marek_4_cadre.jpg
Tadek Marek_6_cadre.jpg Tadek Marek_5_cadre.jpg
Tadek Marek_7_cadre.jpg Tadek Marek_8_cadre.jpg

 

Son segond chef d'oeuvre : le V8 de 5340 cm3

Tadek Marek_10_cadre.jpg

Tadek Marek_11_cadre.jpg

 

Ci-dessous le texte complet d’une conférence donnée par Tadek Marek en 1967,  ainsi qu’une courte biographie intitulée « Marek the man » rédigée par Brian Joscelyne et Adrian Feather.  Ces deux documents ont été publiés dans l’AM Quarterly  en 1967 :

Tadek Marek lecture and profile_1.jpg Tadek Marek lecture and profile_2.jpg
Tadek Marek lecture and profile_3.jpg Tadek Marek lecture and profile_4.jpg

Tadek Marek lecture and profile_5.jpg

 

AM Quarterly_Summer 1967.jpg

 

Source documentaire : Aston Martin Owners Club (AMOC)