Prototypes Touring

Lorsque David Brown décide de lancer la conception d’un coupé deux places pour compléter son offre et pallier ainsi à la baisse des ventes de la DB6, il confie tout naturellement le projet, baptisé MP 226, au milanais Carrozeria Touring, déjà auteur de la lignée des DB4, DB5 et DB6, qui a fait la renommée d’Aston Martin.  David Brown fait donc expédier à Milan deux châssis de DB6 raccourcis que Touring modifie pour recevoir la suspension de type De Dion choisie pour la future DB.  L’emplacement du moteur est reculé de 267 mm en vue d’y implanter le nouveau moteur V8 développé par Tadek Marek depuis 1963, avec pour objectif d’atteindre la barre des 170 mph.  En réalité, MP 226/1/R fût équipé de la toute dernière version dite « Vantage C » du 6 cylindres en ligne, qui développait 365 chevaux (SAE).  En revanche, MP 226/2/L ne reçut que le moteur Vantage de 325 chevaux.  Quant à la carrosserie, elle sera bien sûr de type Superleggera, comme à l’accoutumée chez Touring.

Les deux prototypes furent présentés au public au cours des salons automobiles de Paris, Londres et Turin à la fin de l'année 1966 avec le destin que l’on sait.  Baptisés dans un premier temps DBS, les deux prototypes de Touring furent postérieurement renommés DBSC pour éviter toute confusion avec le modèle finalement commercialisé.  Il est à noter que ces deux autos existent toujours (voir pages suivantes).

 

Source documentaire : Carrozeria Touring / Carlo Felice Bianchi Anderloni